Stig Dagerman – Suite Birgitta

7,50

Catégories : ,

Description

« Suite Birgitta » de Stig Dagerman, traduit du suédois par Claude le Manchec (édition bilingue).

Accompagné de reproductions de peintures de Daphné Bitchatch.

*

« Il est une prison connue de tous.
Il est une prison inconnue en un lieu inconnu.
Il est des barreaux derrière lesquels tous sont assoiffés.
Il est une grille qui dépérit elle-même de soif.
Il est une prison pour tous les bateaux.
On l’appelle la mer des prisonniers éternels.
Il est une prison pour toutes les mers.
Ses rivages tiennent la mer prisonnière.
Dans la prison de l’accalmie, la tempête secoue les barreaux
et les murs de la tempête enferment l’accalmie.
La prison du ciel est l’inertie de nos yeux.
Celle du corps est charpentée par d’autres corps.
De lumière sont faits les murs des cellules de la nuit
et la prison du jour est la liberté de la nuit.
Il est une prison connue de tous.
Une liberté que tous pressentent.
Je suis la serrure de ma propre prison.
Je suis la clé de ma propre liberté.
Qui sait ce qu’est la liberté, Birgitta,
sinon celui qui aime à l’infini ? »

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Stig Dagerman – Suite Birgitta”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *